UNE SOIRÉE SUR LA MARCHE URBAINE DANS LE GRAND PARIS

Le 23 octobre 2020, une soirée de « regards croisés » sur la marche urbaine a réuni des sociologues, des urbanistes, des économistes et des architectes à la Maison de l’architecture Ile-de-France, partenaire de l’évènement organisé avec le soutien de l’ENSA de Paris Malaquais. Elle a été initiée par la Société du Grand Paris et par le média Enlarge Your Paris, qui ensemble proposent depuis deux ans des balades urbaines le long des futures lignes de métro du Grand Paris. Devant quelque 230 auditeurs, ils ont échangé sur le phénomène des promenades urbaines en plein essor, notamment dans le Grand Paris. En effet, les « explorateurs du quotidien » apparaissent de plus en plus nombreux à arpenter, seuls ou en groupe, les marges et les paysages d’une métropole en pleine mutation. Alors que ces piétons donnent un aperçu nouveau sur le Grand Paris, son histoire, sa topographie et ses paysages, les intervenants se sont demandé si ce changement d’échelle et de rythme était en mesure d’inspirer la politique publique.

Trois rencontres autour des piétons du grand paris

Après un accueil par Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris et Dominique Boré, présidente de la Maison de l’architecture Ile-de-France, suivie par une introduction de Vianney Delourme, guide urbain pour le média Enlarge your Paris, trois rencontres se sont succédées.

La première, intitulée « Frontières : politique, collectif, paysages. Récits de marches dans le Grand Paris » a donné la parole à Guy-Pierre Chomette (reporter), Marie-Hélène Bacqué (sociologue), Frédéric Gros (philosophe) et Aurélien Bellanger (romancier). La deuxième, titrée « Usage : les futurs de la marche dans la métropole » a réuni Dominique Alba (architecte, directrice de l’APUR), Frédéric Héran (économiste), A Travers Paris (collectif de marcheurs urbains) et Georgina Mendes (Société du Grand Paris). La troisième et dernière, consacrée à la thématique « Le piéton, figure de l’aménageur. Le marcheur, figure de l’usager » a enfin fait l’objet d’une intervention de Sabine Darmaillacq (ENSA Paris Malaquais).